Construire.

Captation vidéo de l'exposition

présentée du 12 février au 14 mars 2021

Centre Regart, Lévis, Québec.

Dans l’élaboration du projet Construire., l’artiste s’est approprié des fragments du territoire par la photographie, s’attachant notamment aux sites en chantier où des matériaux de construction sont empilés. Grâce à l’usage de la surexposition photographique et du traitement de l’image, le blanc domine dans le rendu des paysages urbains. Ces procédés brouillent notre perception de l’image représentée et évoquent une tension entre apparition et disparition, à l’instar d’un souvenir qui s’efface avec le temps.

Les photographies sont ensuite soit imprimées ou transférées sur des surfaces de bois, puis incorporées au sein d’installations artistiques dans lesquelles Isabelle Falardeau cherche à transcrire cette polarité apparition/disparition. À la fois dans le procédé du transfert, où s’effacent certaines parties de l’image au profit du support, que dans les dispositifs installatifs, où les publics peinent parfois à percevoir l’intégralité des images, c’est un jeu entre présence et absence, entre révéler et voiler qui se trame. Les installations sont composées de structures de bois brut qui dirigent et contraignent la circulation des corps, qui laissent des ouvertures pour le regard et qui évoquent également l’expérience des chantiers représentés au sein des ces images évanescentes.

(Extrait du texte du communiqué de presse de l'exposition, rédigé par Gentiane Lafrance)

Vidéo : David B. Ricard, Montage Annie Hardy

Merci aux contributeurs qui ont rendu possible la diffusion publique de cette visite virtuelle:

Regart, centre d'artistes en art actuel

M. Éric Caire, Député de La Peltrie, CAQ

M. François Paradis, Député de Lévis, CAQ 

© 2021 Isabelle Falardeau

Isabelle

Falardeau